Sécurité au travail lors de la démagnétisation

Cette page donne un aperçu des directives et règles relatives à la sécurité au travail lors de la démagnétisation des champs électromagnétiques générés.

Mécanismes de détérioration et de perturbation

En matière de protection contre le rayonnement non ionisant, on utilise des plages de fréquences jusqu’à 300 GHz. Les démagnétiseurs sont généralement utilisés dans une plage à basse fréquence (fréquence réseau 50/60 Hz ou inférieure). Si un objet conducteur d’électricité comme le corps humain est parcouru par un champ magnétique alternatif, cela induit alors des courants de Foucault dans le corps. Si ces courants sont suffisamment forts, ils peuvent stimuler les nerfs et les muscles ou influencer d’autres processus biologiques comme l’absorption d’énergie dans les tissus.

Lors de ces actions biologiques dans le corps, on distingue les perturbations sensorielles et les effets sur la santé:

  • Les perturbations sensorielles décrivent l’influence des champs magnétiques sur le système nerveux humain. Ces perturbations sont provisoires.
  • Les effets sur la santé décrivent des atteintes à la santé démontrables de la personne exposée ou de ses descendants.

Sources et principes de base des mécanismes de détérioration et de perturbation:

  • Organisme de recherche en biologie FSM – Champs continus et champs alternatifs à basse fréquence
  • Organisation mondiale de la santé : Effets sur la santé des champs électromagnétiques
  • Page d’information de l’exploitant de réseau britannique National Grid plc

Installations de démagnétisation de Maurer Magnetic

All demagnetizing machines supplied by us emit magnetic fields. Country-specific legal limits are defined, these are taken into account and addressed in our design.

Directives

Différents acteurs non gouvernementaux et gouvernementaux ont publié des directives et valeurs limites recommandées pour la protection de la sécurité et de la santé des personnes dans le domaine public et privé.

Aperçu des valeurs limites nationales

Lieu Sécurité au travail Protection des personnes Implants
ICNIRP 1998 ICNIRP Sécurité au travail ICNIRP Exposition publique
ICNIRP 2010 ICNIRP Sécurité au travail ICNIRP Exposition publique
UE 2013/35/UE UE 1999
Allemagne DGUV-V 15 26e BImSchV BGI/GUV-I 5111
Suisse SUVA NISV
États-Unis Pas de valeurs limites à l’échelle du pays. Certains États ont des directives. [1]
Royaume-Uni The Control of Electromagnetic Fields at Work Regulations 2016[2] ICNIRP 1998
Autres pays http://www.emfs.info/limits/world/

[1] http://www.emfs.info/limits/limits-usa/

[2] http://www.emfs.info/limits/limits-organisations/regulations-2016/

ICNIRP

Les principales directives viennent de la Commission internationale sur la radioprotection. L’ICNIRP est une commission internationale de recherche sur les effets du rayonnement non-ionisant. Elle élabore des directives avec des valeurs limites. Ces directives sont uniquement des recommandations, mais de nombreux états et organisations s’en servent de base pour les directives et normes nationales et internationales.
Les directives de l’ICNIRP de 1998 sont les plus répandues ; de nombreux états et organisations s’y réfèrent. En 2010, une version révisée à laquelle se réfèrent l’Allemagne et l’UE a été publiée. Dans la plage de fréquences typique de la démagnétisation (0–50 Hz), les valeurs limites de la directive de 1998 sont beaucoup plus basses que celles de 2010.
Dans les directives de l’ICNIRP, on différencie l’exposition publique et la sécurité au travail. Les valeurs limites de l’exposition publique sont environ 5 fois plus basses que celles sur le lieu de travail. Ces valeurs limites s’appliquent pour une exposition du corps entier. Cela signifie que le champ est calculé sur le corps entier.

UE: Directive sur la protection des personnes 2013/35/UE

La directive 2013/35/UE a été publiée par le Parlement européen et le Conseil et concerne les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à l’exposition des travailleurs aux risques dus aux agents physiques (effets électromagnétiques). Dans cette directive sont définies les prescriptions minimales pour la protection des travailleurs contre les dangers réels ou potentiels pour leur santé et leur sécurité en raison de l’influence de champs électromagnétiques pendant leur travail. Les prescriptions minimales font l’objet d’un accord entre les différentes nations de l’UE. Elles s’engagent ainsi à les adapter dans leurs lois et ordonnances nationales, certains états membres pouvant publier leurs propres directives plus strictes.

Dans la directive 2013/35/UE, qui fait référence à l’ICNIRP 2010, on distingue un seuil de déclenchement faible, un seuil de déclenchement élevé et l’exposition des membres corporels:

  • Seuil de déclenchement faible : Valeurs limites d’exposition pour troubles sensoriels. Elles concernent les personnes sensibles et les groupes à risques (personnes avec des pacemakers, implants, etc.).
  • Seuil de déclenchement élevé : Valeurs limites d’exposition pour effets sur la santé. Risque potentiel pour la santé en cas d’exposition continue et prolongée. Lors du travail sur des postes fixes, à définir et expliquer en détail.
  • Exposition des membres : Pour les membres, des valeurs limites plus basses s’appliquent.

Allemagne : DGUV V-15/BGV B11 Arbeitsschutz

La DGUV (Assurance sociale allemande des accidents du travail et maladies professionnelles) réglemente la sécurité au travail pour les secteurs dans lesquels des champs électriques, magnétiques ou électromagnétiques sont utilisés. La directive définit les valeurs autorisées pour évaluer les expositions (influence du champ électromagnétique sur les personnes) et les méthodes de mesure et d’évaluation. La directive de l’association professionnelle pour la sécurité et la santé au travail (BGV B11) est identique à la DGUV V-15.

Dans cette directive, qui fait référence à l’ICNIRP 2010, on distingue la zone d’exposition 2, la zone d’exposition 1, la zone d’exposition accrue et les valeurs limites pour les extrémités.

  • La zone d’exposition 1 est la zone qui comprend les zones contrôlées et les zones dans lesquelles il est garanti en raison du mode opératoire ou de la durée de séjour qu’une exposition au-dessus des valeurs autorisées de la zone d’exposition 2 a lieu de manière provisoire uniquement. La zone d’exposition 1 correspond par exemple à un environnement de production.
  • La zone d’exposition 2 est la zone qui comprend tous les secteurs de l’entreprise, dans la mesure où ils ne relèvent pas de la zone d’exposition 1, de la zone d’exposition accrue ou de la zone de danger. La zone d’exposition 2 correspond par exemple à un environnement de bureau.
  • La zone d’exposition accrue est une zone contrôlée dans laquelle les valeurs de la zone d’exposition 1 sont dépassées.
  • Extrémités: Pour les extrémités, les valeurs limites peuvent être dépassées d’un facteur de 2,5.

Suisse : SUVA

Les valeurs limites correspondent aux valeurs de référence pour le lieu de travail de la directive ICNIRP de 1998.

États-Unis d’Amérique : pas de directive

Aux États-Unis, aucune limite n’a été recommandée et établie pour les expositions des travailleurs aux champs électromagnétiques. Certains états ont cependant publié des directives [1], tout comme des organisations privées ont développé des lignes directrices pour protéger les travailleurs contre les effets connus d’une exposition élevée.
[1] http://www.emfs.info/limits/limits-usa/

Protection des implants

Les implants médicaux sont soumis à des réglementations et doivent minimiser les risques liés aux conditions ambiantes prévisibles (90/385/CEE). Il ne devrait donc pas y avoir de perturbation liée au rayonnement électromagnétique en-dessous des valeurs limites définies dans l’ICNIRP 1998. La définition des distances de sécurité d’un cas spécifique devrait cependant être effectuée en collaboration avec le fabricant de l’implant.
En Allemagne, des valeurs limites spécifiques pour les implants ont été publiées par l’Assurance sociale allemande des accidents du travail et maladies professionnelles (BGI/GUV-I 5111).

BGI/GUV-I 5111

La BGI/GUV-I 5111 évalue les influences parasites liées au champ magnétique sur les pacemakers et appareils équivalents. Les valeurs limites s’appliquent pour les personnes portant de tels appareils.

Protection des personnes

Dans certains cas (grossesse, accessibilité publique du démagnétiseur, etc.) des directives et valeurs limites d’exposition s’appliquent pour le domaine public.
Les directives et recommandations suivantes reprennent les valeurs limites de l’ICNIRP 1998:

  • UE 1999
  • Allemagne 26e BImSchV
  • NISV (Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non-ionisant)

Exemples de zones d’exposition de différents démagnétiseurs traditionnels (Allemagne/UE)

Pour une déclaration spécifique à l’application concernant les démagnétiseurs, les valeurs limites pour la sécurité au travail en Allemagne sont prises en compte.

Ces valeurs limites sont réparties dans différentes zones d’exposition. Les valeurs limites figurent dans le tableau 5. Dans les autres pays avec d’autres valeurs limites selon l’ICNIRP 1998, des plus grandes distances de sécurité doivent être observées.

Les mesures pour les exemples ont été effectuées par un appareil de mesure de type Narda ELT-400. Les sondes suivantes ont été utilisées pour définir les distances de sécurité:

  • Extrémités : Sonde 3 cm2
  • Exposition du corps entier : 100 cm2

Appareil de table

Le champ magnétique des appareils de table sort directement de la surface. Les valeurs limites sont mesurées à partir de la surface.

Comme lors de la mesure, une moyenne de volume total de la sonde est calculée, la distance de sécurité pour l’exposition du corps entier est plus petite malgré la valeur limite beaucoup plus basse. Il est cependant recommandé de respecter la plus grande distance de sécurité.

Bilan

Les valeurs limites autorisées sont dépassées lorsque les pièces à démagnétiser sont retirées à la main sur la plaque. Pour respecter les valeurs limites, la distance de l’utilisateur et de ses extrémités doit être augmentée par rapport au système de démagnétisation. Cela n’est possible qu’avec l’automatisation ou des dispositifs auxiliaires.

text
text

Appareil à main

Le démagnétiseur manuel utilisé de type HE2 génère un flux de fuite à petit volume. L’évaluation a lieu, en raison des valeurs limites pour les membres, au niveau de la poignée à l’aide de la sonde de 3 cm2. Les valeurs mesurées au niveau de la poignée sont inférieures à ces valeurs limites.

text

Bilan

Tant que la zone active sur la partie inférieure du démagnétiseur n’est pas touchée, les valeurs limites pour les travailleurs ne sont pas dépassées conformément à la DGUV-V 15.

Bobine à air

Le champ magnétique généré par les bobines à air circule autour de la bobine.
Les distances de sécurité définies autour de la bobine doivent ainsi être observées.

text

Bilan

Lorsqu’une personne est située près de la bobine, les valeurs limites définies sont dépassées. Pour un travail conforme aux normes, un dispositif de manutention (p. ex. un convoyeur) doit être prévu.

Démagnétiseur à impulsion Maurer-Degaussing®

Sécurité au travail avec la technologie Maurer-Degaussing®

Sécurité grâce au respect des distances

La démagnétisation à impulsion Maurer-Degaussing® suit le processus suivant:

  1. Positionnement du composant dans la bobine
  2. Déclenchement de la démagnétisation via le tableau de commande sur le module de puissance
  3. Démagnétisation du composant (dans un délai de 7 secondes). L’intensité de champ maximale survient dans les premières secondes qui suivent le démarrage. L’intensité de champ diminue ensuite rapidement.
  4. Retrait du composant démagnétisé.

En positionnant le module de puissance en dehors de la zone d’exposition de la bobine, la sécurité au travail peut être garantie.

text

Protection à l’aide d’un blindage

Comme option aux systèmes de démagnétisation, Maurer Magnetic offre des chambres blindées développées en interne. La bobine de démagnétisation est placée dans la chambre blindée et l’exposition est réduite.

Chambre blindée en option

En montant la bobine dans une chambre blindée, les distances de sécurité sont réduites, de même que les influences parasites sur les processus adjacents.

Chambre blindée en option

Comme option aux systèmes de démagnétisation, Maurer Magnetic offre des chambres blindées haute performance, protégées par des droits de brevet. La bobine de démagnétisation est placée dans la chambre blindée et – en plus d’une amélioration des résultats – l’exposition est réduite.

Mesures de l’exposition aux champs

Sur tous les systèmes de démagnétisation livrés par Maurer Magnetic, des mesures d’exposition aux champs sont effectuées et fournies. Cela permet au client de définir facilement les distances de sécurité.

Valeurs limites pour champs magnétiques basse fréquence

Vue générale des valeurs limites

Valeurs limites de l’ICNIRP-1998 (RMS)

ICNIRP 1998 Exposition publique ICNIRP 1998 Exposition professionnelle
Fréquence [Hz] Valeur limite [mT] Valeur limite  [mT]
1–8 40/f2 200/f2
8–800 5/f 25/f
16 ⅔ 0,3 1,5
25 0,2 1,0
50 0,1 0,5

Valeurs limites de l’ICNIRP-2010 (RMS)

Fréquence [Hz] ICNIRP 2010 Exposition publique ICNIRP 2010 Exposition professionnelle
1–8 40/f2 200/f2
8–25 5/ƒ 25/ƒ
25–300 0,2 1,0
16 ⅔ 0,3 1,5
25 0,2 1,0
50 0,2 1,0

Union européenne 2013/35/UE (RMS)

Fréquence [Hz] Seuil de déclenchement faible [mT] Seuil de déclenchement élevé [mT] Exposition des membres [mT]
1–8 200/f2 300/f2 900/f2
8–25 25/ƒ 300/ƒ 900/ƒ
25–300 1,0 300/ƒ 900/ƒ
16 ⅔ 1,5 18,0 54,0
25 1,0 12,0 36,0
50 1,0 6,0 18,0

Allemagne DGUV V-15 et BGV B11 (RMS)

Fréquence [Hz] Zone d’exposition 1 [mT] Zone d’exposition 2 [mT] Zone d’exposition accrue 2 h/j [mT] Zone d’exposition des extrémités 1 [mT]
1–1000 67,9/ƒ 21,22/ƒ 127,3/ƒ 169,75/ƒ
16 ⅔ 4,07 1,27 7,64 10,18
50 1,36 0,42 2,55 3,40

Allemagne BGI/GUV-I 5111 (RMS)

Fréquence [Hz] Valeur limite [mT]
1–300 GHz 0,065*50/ƒ
16 ⅔ 0,19
25 0,13
50 0,07

Suisse SUVA

Les valeurs limites SUVA correspondent aux valeurs limites pour le lieu de travail de la directive ICNIRP de 1998.